Archive pour juin 2011

PostHeaderIcon Réunion publique de St Martin de Jussac

Internet à haut débit :

L’accès pour tous devient une réalité, la solidarité une valeur indispensable.

Permettre l’accès de tous à l’internet à haut débit et réduire ainsi la fracture numérique, tels sont les buts de l’association Vienne Glane Haut Débit Solidaire (VGHDS). Une fois ces principes affirmés, il fallait leur donner vie, concrètement. C’est ce qu’ont pu expliquer plusieurs membres de cette association à une vingtaine d’habitants présents, dont le maire Joël Ratier, lors d’une réunion publique qui s’est tenue le 7 juin dernier à St Martin de Jussac.

En introduction de la soirée, Jean Philippe Buchet, habitant aux Combes, a présenté l’association en mettant l’accent sur ses valeurs, notamment celles de la coopération, de la mise en commun des compétences et de la solidarité ce qui différencie d’une entreprise commerciale. VGHDS s’est créée à partir du constat que certaines zones « blanches » ne seraient jamais desservies si les habitants ne se prenaient pas en charge. En effet, celles-ci étant situées essentiellement dans des territoires ruraux, elles n’intéressent pas les opérateurs parce que moins denses et donc moins rentables. VGHDS ne se place pas en concurrent, mais en complément des opérateurs commerciaux. Cela étant, l’association a un statut d’opérateur reconnu par l’ARCEP.

La mise en place du réseau a commencé en novembre dernier sur un hameau de la commune de Cieux. Puis il s’est étendu dans le hameau du Monteil à St Junien puis sur les communes de Javerdat, St Martin de Jussac, St Brice sur Vienne et même St Auvent. La rencontre entre des passionnés de l’internet et les radioamateurs du radioclub de Saint-Brice a été décisive. En effet, Internet est acheminé dans les foyers par des ondes, avec des antennes et des relais à partir d’une « source », ce que les radioamateurs savent faire ! Cette source est une ligne adsl, bientôt plusieurs en fonction du nombre de foyers connectés, que les adhérents de l’association se partagent.

« Nous apprenons en faisant », a rappelé Jean Philippe Buchet. Cela signifie que les adhérents ne sont pas des consommateurs, que les problèmes sont résolus au fur et à mesure qu’ils se posent et que tout le monde étant bénévole, les personnes compétentes ne sont pas forcément disponibles immédiatement. Mais même de ce point de vue, le réseau étant administrable à distance, les délais d’interventions relevés offrent des temps de réponse très acceptables d’après des témoignages qui ont été livrés au cours de la soirée.

Dans le fil de la discussion, la question de la nocivité des ondes a été abordée. Mais là aussi, VGHDS a fait des choix, celui de se servir d’antenne à faible puissance de rayonnement, très nettement inférieure et sans commune mesure à celle des émetteurs TNT,  d’une parabole pour l’internet, du Wimax ou de la téléphonie mobile. La solidarité, l’entre aide ça marche ! Le test réalisé en début de réunion à partir d’une antenne installée devant la mairie a permis de montrer que la connexion était de 7,62 Mbps, ce qui est un très bon « haut débit ». Tous les habitants de Saint-Martin sont potentiellement « raccordables », la commune mettant d’ores et déjà à disposition un point pour implanter un petit relais.

Notez que VGHDS est une association dont le siège est à Saint-Martin de Jussac !

VGHDS : www.vghds.fr,  info@vghds.fr.