Le WIMAX (acronyme pour Worldwide Interoperability for Microwave Access) désigne un mode de transmission et d’accès à Internet en haut débit, portant sur une zone géographique étendue. Ce terme est également employé comme label commercial, à l’instar du Wifi.

Le WIMAX utilise une gamme de fréquences dédiées (boucle locale radio), autour de 3,6GHz.

Selon la construction du réseau et la couverture espérée, le débit global disponible par « antenne wimax » se répartie comme suit :

Relations entre largeur de canal, débit, taille de la cellule et ligne de vue[1]
Environnement Taille de la cellule Débit par secteur d’antenne
Urbain intérieur (NLOS) 1 km 21 Mbit/s (canaux de 10 MHz)
Rurbain intérieur (NLOS) 2,5 km 22 Mbit/s (canaux de 10 MHz)
Rurbain extérieur(LOS) 7 km 22 Mbit/s (canaux de 10 MHz)
Rural interieur (NLOS) 5,1 km 4,5 Mbit/s (canaux de 3,5 MHz)
Rural extérieur (LOS) 15 km 4,5 Mbit/s (canaux de 3,5 MHz)

On se rend facilement compte qu’au dela d’un certain nombre d’utilisateurs par antenne, le WIMAX montre ses limites.

Exemple : 10 utilisateurs téléchargement simultanément un nouveau logiciel, le débit « disponible » pour chacun ne dépassera pas 2,2Mbits (au mieux).

 

La solution retenue par VGHDS est l’acheminement de lignes ADSL fiables et disponibles avec des ponts WIFI dédiés, garantissant ainsi la disponibilité des lignes sur tout le chemin parcouru. Cette technologie permet de garantir au moins 4Mbits permanents par adhérent et jusqu’a 16 MBits en pointe chez chaque raccordé (débit maximum d’une ligne ADSL unique). En effet les lignes sont mutualisées et leur disponibilité est directement liée à l’utilisation instantanée des adhérent.